Série de webinaires sur le Projet d'appui aux mesures précoces du FEM - Session #5: Alignement des objectifs nationaux : Outils et support technique

Lors de ce cinquième webinaire du projet de soutien à l'action précoce du Cadre mondial de la biodiversité du GEF, les participants ont été orientés vers les moyens d'aligner les objectifs nationaux en matière de biodiversité sur le Cadre mondial de la biodiversité de Kunming à Montréal et les décisions connexes de la COP15.

Organisateurs :




Langues: anglais, français, espagnol
Dates: 21 septembre 2023 (français). Cliquez sur votre langue préférée ci-dessus pour consulter le programme dans d'autres langues.
Séances : 1 session (français)
Engagement: 90 min
 Partenaires:  United Nations Environment Programme, La Convention sur la biodiversité biologique


Rencontrez les intervenants Accédez à la page du Projet d'appui aux mesures précoces

 

 

Accédez à l’ensemble complet des enregistrements du Projet d'appui aux mesures précoces sur le forum NBSAP ici.

Les stratégies et plans d'action nationaux pour la biodiversité (SPANB) sont le principal moyen pour les pays de mettre en œuvre le cadre mondial de la biodiversité de Kunming à Montréal et d'inclure des objectifs nationaux en matière de biodiversité afin de contribuer à la réalisation des buts et objectifs mondiaux. La décision 15/6 de la 15e Conférence des Parties (COP15) à la Convention sur la diversité biologique demande aux Parties de réviser et de mettre à jour leurs plans d'action nationaux pour la biodiversité, y compris leurs objectifs nationaux en matière de biodiversité, conformément au cadre mondial de la biodiversité de Kunming à Montréal, d'ici à la prochaine COP. Les pays qui ne sont pas en mesure de soumettre leurs plans d'action nationaux révisés dans ce délai sont invités à soumettre leurs objectifs nationaux reflétant, le cas échéant, les objectifs et les cibles du cadre. Une étape préliminaire pour répondre à cette décision est d'évaluer et d'améliorer l'alignement entre les objectifs nationaux en matière de biodiversité et le cadre.

Pour améliorer l'alignement entre les objectifs nationaux et les objectifs mondiaux, il faut évaluer les écarts de similitude, déterminer quels éléments des objectifs du cadre peuvent être mieux représentés dans les objectifs nationaux en matière de biodiversité, et réviser ou mettre à jour les objectifs nationaux en matière de biodiversité et les mécanismes permettant de les mettre en œuvre. En évaluant et en améliorant systématiquement les objectifs nationaux en matière de biodiversité, les pays peuvent s'assurer que leurs stratégies nationales contribuent efficacement au cadre mondial de la biodiversité. 

Au cours de ce webinaire, les participants ont appris les moyens d'aligner les objectifs nationaux en matière de biodiversité sur le nouveau cadre et les décisions connexes de la COP15. Il s'agit notamment de conseils et d'un soutien technique pour 1) effectuer un examen préliminaire des objectifs nationaux en matière de biodiversité et identifier les groupes de parties prenantes appropriés en fonction des résultats, 2) examiner les objectifs nationaux en matière de biodiversité et les engagements des acteurs non étatiques avec les groupes d'engagement des parties prenantes et évaluer l'alignement, et 3) réviser/mettre à jour les objectifs nationaux et déterminer les indicateurs, les groupes de mise en œuvre et les engagements des acteurs non étatiques.  Le webinare a également présenté des outils et des conseils, notamment l'outil de communication des données pour les AME (DaRT)du PNUE, les guides rapides sur les objectifs 2030 du SCBD et l'outil d'évaluation rapide de la similitude des objectifs du PNUD. Les pays ont également eu l'occasion de partager les mesures qu'ils prennent, ou envisagent de prendre, pour faciliter ces résultats.

Objectifs du webinaire

Ce webinaire :

  • A orienté les participants sur les éléments clés de la Décision 15/6 et les a guidés sur la manière d'intégrer ces considérations au cours du processus d'alignement des objectifs nationaux en matière de biodiversité.
  • Il a exploré un processus par étapes pour la révision des objectifs nationaux de biodiversité : 1) effectuer un examen préliminaire des objectifs nationaux de biodiversité et identifier les groupes de parties prenantes appropriés sur la base des résultats, 2) examiner les objectifs nationaux de biodiversité avec les groupes d'engagement des parties prenantes et évaluer l'alignement, et 3) réviser ou mettre à jour les objectifs nationaux et déterminer les indicateurs, les groupes de mise en œuvre et les engagements des acteurs non étatiques.
  • Partager des outils, des conseils et des ressources pertinents que les Parties peuvent utiliser pour soutenir leurs processus d'alignement des objectifs nationaux en matière de biodiversité, y compris l'outil de communication des données pour les AME (DaRT), les guides rapides de la CDB sur les objectifs 2030 et l'outil d'évaluation rapide de la similitude des objectifs du PNUD.
  • Fourni un espace pour que les Parties puissent partager les processus qu'elles explorent ou qu'elles ont commencé à entreprendre pour l'alignement des objectifs nationaux en matière de biodiversité.

Séances

Le webinaire a été proposé en trois langues : anglais, français et espagnol. Les enregistrements des webinaires et les présentations sont disponibles ci-dessous.

Ordre du jour du webinaire

Durée de la présentation Présentation Présentateur
10 min Bienvenue et logistique
  • anglais: Casandra Llosa (UNDP)
  • espagnol: Casandra Llosa (UNDP)
  • français: Marion Marigo (UNDP)
15 min Orientations du GBF-EAS : Aligner les objectifs nationaux en matière de biodiversité sur le GBF et les décisions connexes
  • anglais: Patrick Chesney (UNEP)
    Lea Phillips (UNDP)
  • espagnol: Georgina de Moya (UNDP)
  • français: Alexis Legigand (UNDP)
15 min Guides rapides de la CDB sur les objectifs 2030 et autre soutien de la CDB
  • anglais: Kieran Noon (CBD)
    Jillian Campbell (CBD)
  • espagnol: Marianela Araya (CBD)
  • français: Kieran Noon (CBD)
15 min Outil de notification des données pour les AME (DaRT) et autre soutien du PNUE
  • anglais: Eric Wiedmer (UNEP)
  • espagnol: Eric Wiedmer (UNEP)
  • français: Eric Wiedmer (UNEP)
15 min Outil d'évaluation de la similarité des cibles
  • anglais: Lea Phillips /Christina Supples (UNDP)
  • espagnol: Julien Pigot  (UNDP)
  • français: Julien Pigot  (UNDP)
15 min Séance de questions-réponses
  • Tous les participants
5 min Clôture de la session
  • anglais: Casandra Llosa (UNDP)
  • espagnol: Casandra Llosa (UNDP)
  • français: Marion Marigo (UNDP)

Des questions ?

Pour plus d'informations ou si vous avez des questions, veuillez contacter Casandra Llosa à l'adresse alexis.legigand@undp.org.

Pas inscrit
Webinaire indépendant

Le cours comprend

  • 2 Modules
  • 7 activités

Rencontrez les présentateurs de la session de webinaire #5

Patrick Chesney, Soutien technique EAS, PNUE

Avec plus de 25 ans d'expérience dans les domaines de l'agriculture, de la biodiversité et de la durabilité, Patrick Chesney collabore au niveau mondial avec des gouvernements, des agences des Nations unies, des ONG et des universités. Il joue un rôle clé dans le programme AME des pays ACP, en guidant les efforts des Caraïbes en matière de biodiversité et en alignant les stratégies sur les cadres mondiaux. L'expertise de Patrick couvre l'agroforesterie, la biodiversité, l'adaptation au climat et les accords multilatéraux. Titulaire d'un doctorat en agroforesterie tropicale, il a reçu des distinctions, notamment une nomination au Global Leadership Prize de la Fondation Tällberg (2016) et le prix du ministère de l'agriculture du Guyana (1996). Il est membre actif de la Société internationale des sciences horticoles et de l'Académie des sciences des Caraïbes.


Kieran Mooney, Assistant de programme, Secrétariat de la Convention sur la diversité biologique

Kieran Mooney est un assistant de programme au Secrétariat de la Convention sur la diversité biologique où il soutient le travail de suivi, d'examen et de rapport. Il soutient également le processus de développement et d'opérationnalisation du cadre de suivi et l'examen mondial des progrès collectifs dans la mise en œuvre du cadre mondial de la biodiversité de Kunming à Montréal.


Lea Phillips, coordinatrice principale de la politique en matière de biodiversité, CDB, GEF, Projet de soutien à l'action précoce

Lea Phillips est coordinatrice principale des politiques de biodiversité et fournit un soutien technique clé aux parties à la Convention sur la diversité biologique par le biais du Cadre mondial de la biodiversité - Projet de soutien à l'action précoce. Depuis 2020, elle travaille en étroite collaboration avec les bureaux de pays du PNUD à travers le monde pour organiser des consultations de parties prenantes à fort impact sur les données spatiales et la planification nationale de la biodiversité. En 2022, son rôle s'est élargi pour englober également le développement et la fourniture d'orientations et d'outils à fort impact pour soutenir la réalisation du Cadre au niveau national, y compris l'outil d'évaluation rapide de la similarité des cibles. Elle est titulaire d'une maîtrise en économie politique internationale et en développement de l'université Fordham. Avant d'entreprendre des études supérieures, Lea a travaillé en tant que coordinatrice du programme de développement de la jeunesse au sein du Corps de la Paix au Maroc.


Julien Pigot, Data Scientist, Cadre mondial de la biodiversité - Projet de soutien à l'action précoce

Julien Pigot est un scientifique spécialisé dans les données et apporte un soutien technique au Cadre mondial de la biodiversité - Projet de soutien aux actions précoces sur des sujets liés aux données, allant du nettoyage des données et de l'automatisation des rapports au traitement du langage naturel. Économiste brésilien ayant travaillé dans les secteurs privé, public et tertiaire ainsi qu'en politique - le plus souvent en tant qu'analyste de données -, il est titulaire d'un master en administration publique de l'École des affaires internationales et publiques de l'université de Columbia.


Eric Wiedmer, DaRT expert, Environmental Treaties Programme – MEAs Cooperation & Synergies, Environmental Governance and Conventions Branch, Law Division, UNEP

Eric a travaillé au développement et au déploiement du Data Reporting Tool for AMEs DaRT au sein de la Division juridique du PNUE au cours des 4 dernières années. Avant de travailler à la division juridique, il a collaboré avec le PNUE-WCMC sur le DaRT et, depuis 2003, il a aidé l'Office fédéral suisse de l'environnement à établir des rapports nationaux pour la CDB et ses protocoles, la famille CMS, la Convention de Ramsar sur les zones humides, l'État de la biodiversité mondiale pour l'alimentation et l'agriculture de la FAO et la Convention de Berne.


Christina Supples, chef de projet principal, Programme des Nations unies pour le développement

Christina Supples est une spécialiste du renforcement de la capacité des gouvernements à utiliser la science et les données pour respecter leurs engagements politiques mondiaux en faveur de la nature, du climat et du développement durable. Elle est experte dans la convocation des parties prenantes pour améliorer les résultats politiques des accords environnementaux multilatéraux, y compris les gouvernements, les agences de l'ONU, les organisations non gouvernementales et les scientifiques. Depuis 2014, elle assure la direction, l'orientation technique et la gestion d'un vaste portefeuille de projets mondiaux du PNUD portant sur des activités favorables à la biodiversité. Son expertise politique se concentre sur la mise en œuvre de la CDB, y compris le développement et la mise en œuvre de stratégies et de plans d'action nationaux pour la biodiversité. Elle a travaillé auparavant pour The Nature Conservancy et est titulaire d'une maîtrise en gestion de l'environnement de l'Université Duke.


Rencontrez les animateurs de la session de webinaire #5


Casandra Llosa, analyste de l'engagement des parties prenantes, Programme des Nations unies pour le développement

Casandra Llosa coordonne le programme de renforcement des capacités dans le cadre du projet EAS, en organisant des séries de formations pour 138 pays éligibles au FEM. Depuis 2021, Casandra travaille en tant qu'analyste de l'engagement des parties prenantes du PNUD, soutenant la mise en œuvre de projets liés à l'espace, tels que Mapping Nature for People and Planet (Cartographier la nature pour les gens et la planète) et NASA Life on Land Project (Projet de la vie sur terre de la NASA). Elle positionne stratégiquement les projets du PNUD au sein des gouvernements nationaux et des bureaux de pays du PNUD, et conseille sur les analyses et dynamiques politiques dans les pays sélectionnés. Elle est titulaire d'un master en gestion du développement de l'université de Turin et d'une licence en sociologie.


Marion Marigo, spécialiste du renforcement des capacités et de la biodiversité, Programme des Nations unies pour le développement

Marion Marigo travaille au PNUD depuis plus de six ans. Elle coordonne actuellement le projet GBF-EAS financé par le FEM, en veillant à ce que les gouvernements alignent leurs objectifs nationaux en matière de biodiversité sur le GBF. Elle est également responsable de la conception et de la mise en œuvre d'activités d'aménagement du territoire grâce à l'engagement efficace des parties prenantes nationales, et coordonne le projet "Mapping Nature for People and Planet" dans 13 pays. Auparavant, Marion a aidé 64 pays éligibles au FEM à produire leur sixième rapport national à la CDB. Elle soutient également le développement du UN Biodiversity Lab. Marion est titulaire d'une maîtrise de l'université de Melbourne (Australie) et de l'université Paris 1 - Panthéon Sorbonne (France).