Série de webinaires sur le soutien du FEM à l'action précoce - Webinaire #1: Financement de la biodiversité - Introduction à la méthodologie BIOFIN du PNUD

Dans ce premiere webinaire du projet d'appui aux mesures précoces du Cadre mondial pour la biodiversité du FEM, les pays ont reçu une vue d'ensemble de la méthodologie BIOFIN et des conseils sur la façon de planifier leur travail dans le cadre de la composante 4 du Projet d'appui aux mesures précoces du FEM (GBF-EAS).

Organisateurs :


Type de cours : Webinaire indépendant
Langues: anglais, français, espagnol, russe
Dates: 18 avril 2023 ( français ). Cliquez sur votre langue préférée ci-dessus pour consulter le programme dans d'autres langues.
Séances : 1 séance
Engagement : 60 min
Partenaires : L'initiative de financement de la biodiversité, Programme des Nations Unies pour le développement


Rencontrer les experts Télécharger le document Q&AAccédez à la page du Projet d'appui aux mesures précoces

 

 

Accédez à l’ensemble complet des enregistrements du Projet d'appui aux mesures précoces sur le forum NBSAP ici.

Dans ce webinaire, l'initiative de financement de la biodiversité du PNUD (BIOFIN) a fourni  des conseils sur la façon dont les pays peuvent planifier leurs actions autour du financement de la biodiversité au cours de ce projet. Les participants ont  également été orientés vers l'approche BIOFIN. 

Les liens entre ce projet et les futurs travaux sur le financement de la biodiversité dans le cadre du cycle de projet FEM 8 ont  également été abordés. Les participants avaient  l'occasion de s’engager avec l'équipe mondiale BIOFIN du PNUD, d'explorer le soutien technique disponible et de poser des questions sur la mise en œuvre de cette composante du projet.

Objectifs du webinaire

Ce webinaire a:

  • Expliqué l'approche et la méthodologie BIOFIN.
  • Fourni des conseils sur la façon dont les pays peuvent planifier des actions autour du financement de la biodiversité pendant le projet EAS.
  • Fourni des conseils sur la connexion entre le projet EAS et le nouveau programme-cadre du FEM sur les plans nationaux de financement de la biodiversité.

Séances

Le webinaire était proposé en quatre langues : anglais, français, espagnol et russe. Les enregistrements des webinaires sont accessibles dans la section Contenu du cours sur cette page.

Ordre du jour

Durée Présentation Présentateur
5 min Accueil et logistiques
  • Anglais : Casandra Llosa (PNUD)
  • Espagnol : Casandra Llosa (PNUD)
  • Français : Marion Marigo (PNUD)
  • Russe : Alina Klimantovych (PNUD
10 min Introduction à la série de webinaires
  • Anglais : Christina Supples (PNUD)
  • Espagnol : Casandra Llosa (PNUD)
  • Français : Marion Marigo (PNUD)
  • Russe : Alina Klimantovych (PNUD)
30 min BIOFIN dans le cadre du projet GEF-EAS
  • Anglais : Andy Seidl (BIOFIN)
  • Espagnol : Mariana Bellot/Ana Lucia Orozco (BIOFIN)
  • Français : Pierre Lanfranco (BIOFIN)
  • Russe : Ainur Shalakhanova (BIOFIN)
15 min Questions et réponses et clôture
  • Experts BIOFIN

Des questions ?

Pour plus d'informations ou si vous avez des questions, veuillez contacter Casandra Llosa à l'adresse alexis.legigand@undp.org.

Pas inscrit

Le cours comprend

  • 2 Modules
  • 8 activités

Andrew Seidl (session en anglais)

Conseiller technique principal

Le rôle d'Andy au sein de BIOFIN comprend un soutien technique national au Belize, au Brésil, au Cambodge, à l'Équateur, au Mozambique et au Viêt Nam, ainsi qu'un soutien technique mondial en matière d'évaluation économique, de comptabilité du capital naturel, de finance et d'analyse politique. Depuis 1997, il est professeur et spécialiste des politiques publiques au département d'économie agricole et des ressources de l'université d'État du Colorado. De 2009 à 2012, il a dirigé le programme d'économie mondiale de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), basé en Suisse. Il a également travaillé comme chercheur pour le gouvernement brésilien dans le Pantanal (CPAP-EMBRAPA) et comme analyste des produits tropicaux pour la FAO à Rome, en Italie. M. Seidl est titulaire d'une licence en économie et relations internationales de l'université du Wisconsin et d'un doctorat en économie de l'alimentation et des ressources de l'université de Floride, aux États-Unis.


Mariana Bellot (session en espagnol)

Conseiller technique principal

Mariana est conseillère technique principale de BIOFIN pour l'Amérique latine et les Caraïbes. Elle a plus de 20 ans d'expérience dans les domaines de la politique et du financement de la biodiversité. Elle était auparavant coordinatrice nationale de BIOFIN Mexique et a travaillé pour plusieurs agences environnementales du gouvernement mexicain. Elle possède une vaste expérience sur un large éventail de questions liées à la conservation de la biodiversité, au financement des aires protégées, aux services écosystémiques, à l'adaptation basée sur les écosystèmes, et a travaillé en étroite collaboration avec des organisations internationales telles que le PNUD, la Banque mondiale, le FEM, la GIZ, la KFW et l'AFD. Mariana est titulaire d'une maîtrise en politique environnementale et en études de développement de l'université du Sussex.


Ana Lucía Orozco Rubio (session en espagnol)

Analyste financier en environnement

Ana Lucía Orozco Rubio (Costa Rica, Guatemala) a rejoint l'équipe mondiale de BIOFIN en tant qu'analyste en finance environnementale pour la région LAC. Avant d'occuper ce poste, elle a travaillé comme coordinatrice BIOFIN au Costa Rica de fin 2019 à janvier 2023. Elle a plus de 18 ans d'expérience dans le domaine du développement durable, a été chargée de programme pour l'énergie et l'environnement au PNUD Guatemala, et spécialiste de la biodiversité et de l'adaptation basée sur l'écosystème pour le PNUD Costa Rica. Elle s'est spécialisée dans l'élaboration de politiques publiques, de rapports nationaux et de mécanismes de financement pour la biodiversité, avec un accent particulier sur les instruments inclusifs pour les populations autochtones et l'autonomisation économique des femmes. Ana Lucía est titulaire d'un master en gestion de la biodiversité de l'Université de Barcelone - Centre international d'études supérieures (IUSC), et de plusieurs certifications sur le financement des ODD, les obligations vertes (CBI) et l'économie régénérative (SVX).


Pierre Lanfranco (session en français)

Analyste technique mondial en finance environnementale

Pierre Lanfranco (France) a rejoint l'équipe globale de BIOFIN en 2020 pour soutenir la mise en œuvre de la méthodologie BIOFIN au niveau national (principalement au Rwanda, en Ouganda, au Niger, au Gabon, en Afrique du Sud, en Tanzanie, à Madagascar et au Bhoutan) et soutenir la gestion du programme mondial. Basé à Istanbul, Turquie, Pierre a près de 6 ans d'expérience professionnelle dans la gestion de projets dans les pays en développement, grâce à ses précédentes missions en tant que chef de projet dans un cabinet de conseil et en tant que chargé d'investissement à l'Agence Française de Développement (AFD) au Zimbabwe. Avant de rejoindre le PNUD, il a principalement travaillé sur des questions liées à la biodiversité, à l'agriculture et à la gestion des finances publiques. Pierre est diplômé de l'Université Grenoble Alpes en économie du développement et de l'ESC Grenoble en finance et gestion.


Ainur Shalakhanova (session russe)

Analyste financier en environnement

Ainur Shalakhanova (Kazakhstan) a rejoint l'équipe de BIOFIN Global en tant qu'analyste en financement environnemental pour la région Asie-Pacifique. Elle apporte un soutien technique et entreprend des examens et un suivi de l'impact des résultats méthodologiques et des processus de BIOFIN ; elle soutient les conseillers techniques en aidant les équipes nationales de BIOFIN à identifier, développer et mettre en œuvre la bonne combinaison de solutions financières, en concevant et en examinant les propositions de solutions financières et d'autres documents techniques. Avant d'occuper ce poste, Ainur a travaillé pendant plus de sept ans avec l'équipe de BIOFIN Kazakhstan en tant qu'experte en mobilisation de ressources et en mise en œuvre de solutions de financement. Elle a dirigé les travaux sur l'introduction de subventions positives pour les espèces sauvages et le système de certification pour l'écotourisme. Ainur a analysé les dépenses publiques et privées en matière de biodiversité au Kazakhstan, estimé les besoins financiers pour la mise en œuvre de la stratégie et du plan d'action nationaux en matière de biodiversité et participé à l'élaboration du plan de financement de la biodiversité. Elle a également été responsable de la préparation du 6e rapport national kazakh sur la biodiversité. Ainur est titulaire d'une licence en hydrogéologie de l'Université technique nationale du Kazakhstan et d'une maîtrise en finance et investissement de l'Université d'Essex.